entrefilets.com

  rubriques

Textes fondamentaux
>>Lire

archives

 à propos

 liens utiles

 repères

La saga 
des armes
de destruction massive en Irak 

Affaire Kelly

«Opération Northwood» 
Quand les services secrets américains planifiaient des attentats
à Miami ou Washington
Document déclassifié
format pdf (777 ko)


«Le sunnisme, marchepied
de la politique
américaine»

Entretien avec un diplomate français, Beyrouth, 1989. Une relecture instructive à la lumière des récents événements.

 

 

 

 les repérages du jour

 

Sortez le pop-corn !
07/06/2017 Quel enchaînement mes amis ! Quelle déferlante ! Quelle diarrhée d’ampleur cosmique ! Depuis le soft-coup d’Etat qui a permis à l’oligarchie apatride de placer son «Loup de Wall Street» à l’Elysée, ça n’arrête pas. Le Système nous ballotte du cocasse au tragique, puis du pathétique à la bouffonnerie la plus crasse avec le même allant quasi primesautier. Les sommets de l’OTAN et du G7 qui partent en sucette; Trump qui se fait la malle de l’Accord de Paris; Londres qui est attaquée par des barbus comme toujours connus de la police et/ou liés aux barbouzes; et enfin des bédouins soutenant le terrorisme qui accusent d’autres bédouins soutenant le terrorisme... de soutenir le terrorisme. Du caviar. Un beau bordel en fait, de plus en plus bordélique d’ailleurs, comme seul peut en produire un Système en pleine décomposition. Un Système conçu comme une gigantesque bombe à fragmentation qui n'en finit pas d'exploser sous nos yeux ébahis. Sortez le pop-corn ! >>La suite

 

Articles récents

 

France: vers le triomphe de la caste des Surmorts ?
25/04/2017 En fait on n’y croyait pas. Naïfs que nous sommes, nous avons réellement pensé un instant que les sondages étaient truqués tant il nous paraissait inconcevable que des gens normaux puissent vouloir soutenir le produit Macron®, poulain avéré de la caste des Surmorts, obscène petit commis-voyageur vide et glacé de l’oligarchie apatride. Et puis patatras. Le voilà qui triomphe au premier tour. L’immense opération d’ingénierie sociale lancée pour fabriquer le consentement à sa candidature avait donc fonctionné, prouvant indubitablement que grâce à sa toute puissance financière et à son contrôle quasi total des merdias français désormais, l’oligarchie pouvait se fabriquer un présidentiable sur mesures et surtout l’imposer dans les têtes, les esprits et finalement les urnes. >>La suite

Trump rentre dans le rang, ou pas
10/04/2017 La rébellion de Trump contre l’Etat profond US est-elle terminée? C’est en tout cas ce que laisse penser la salve de missiles tirés sur la Syrie après le «false flag» chimique du 4 mars, de même que l’envoi quelques heures plus tard d’un porte-avions vers la péninsule coréenne pour menacer Pyongyang. A en juger par ces soudaines gesticulations militaires, le non-interventionnisme prôné par le candidat Trump n’est plus qu’un souvenir. L’Etat profond l’a apparemment fait rentrer dans le rang, le forçant à emboîter le pas des Bush Senior, Doobleyou, Clinton ou Obama, en bon petit toutou du Parti de la guerre et du Complexe militaro industriel. L’ordre est donc apparemment rétabli et l’Empire de la guerre à nouveau à la manoeuvre. Comme de bien entendu, la caste politico-merdiatique occidentale a applaudi ce «reset», notamment à grands renforts d’éditos humides pour dire son soulagement d’assister enfin au grand «retour du gendarme du monde». Pourtant, un léger doute subsiste. >>La suite

Les atlantistes repartent à l’attaque en Syrie
06/04/2017 Et c’est reparti pour un tour. Sonnés par la reprise d’Alep en décembre dernier, les atlantistes n’avaient plus trop le cœur à l’ouvrage pour soutenir encore leurs «coupeurs de tête modérés» en Syrie. L’arrivée d’un Trump annoncé comme mieux disposé à l’égard de Moscou avait aussi ajouté à la torpeur générale. Les pourparlers d’Astana avançaient péniblement mais avançaient. Londres, Paris et l’Etat profond US croyaient de moins en moins à leur chance de pouvoir rallumer efficacement l’incendie syrien. On commençait même à balbutier au plus haut niveau que le «départ d’Assad n’était plus une priorité» (1). Et puis patatra! Voilà que la divine surprise survient quelques jours après ces déclarations. Une attaque chimique, une vraie, dans toute son horreur, avec ses gosses qui étouffent la bave aux lèvres en plein «prime time». La totale ! Le coup de fouet magique ! Et soudain l’espoir de renverser la table par une énième flambée d’hystérie atlantiste concertée, c’est-à-dire surtout un énième foutage de gueule d’ampleur cosmique. >>La suite

Le «fake World» se rebiffe
23/02/2017 C’est la tendance lourde du moment ! La traque aux «fake news», ces «fausses nouvelles» qui inonderaient les réseaux sociaux et tromperaient des citoyens trop crétins pour faire le tri; qui auraient déjà permis l’élection de Trump et menaceraient désormais les bonnes et vertueuses démocraties de la Vieille Europe, la plupart du temps sous l’impulsion coupable de hackeurs ricanant sur des claviers forcément cyrilliques. Toute la volaille médiatique, les géants du web et l’establishment politique ont donc sonné une charge transatlantique de manière parfaitement synchrone (je dis ça je ne dis rien) pour tenter de conserver le monopole de la Vérité. Tout le sel de la chose vient du fait que, globalement, ceux qui jouent ici les vierges outragées sont justement les principaux fournisseurs officiels de fake news planétaires. Le «fake World» se rebiffe. >>La suite

La chute de l’homme dans l’algorithme
De la bataille contre le Système (épisode XIII)*
10/02/2017 Bientôt les hommes cesseront de s’aimer, tomberont amoureux de machines, deviendront un temps des objets connectés parmi d’autres avant de disparaître, de se fondre dans une ultime étreinte technologique censée les «augmenter», mais qui aura surtout raison de leur humanité. C'est ce que les adeptes hallucinés du transhumanisme appellent la «Singularité», ce moment d'inflexion où les progrès exponentiels de la technologie infesteront l'homme pour en changer la nature et donner naissance au Surhomme tant attendu, enfin libéré de ses limites biologiques. Selon certains transhumanistes, cette «Singularité» pourrait même survenir d'ici à 2030 déjà, et les progrès stupéfiants que nous annoncent régulièrement les apprentis-sorciers de l'intelligence artificielle rendent plausible ce calendrier. Il faut dire que la voie est toute tracée. On voit mal ce qui pourrait en effet contrarier cette échéance. Notre contre-civilisation ultralibérale est psychologiquement formatée pour accepter et même souhaiter la disparition de notre si imparfaite humanité, et son impératif libéral justement lui interdit tout simplement de questionner les (r)évolutions technologiques puisque ce serait contraire à l'un de ses dogmes qui veut que l'«on arrête pas le progrès». >>La suite


>>Archives